Ce serait quoi, écouter son corps ?

Avant de lire l’article, j’aimerais que tu prennes le temps de répondre à cette question : selon toi, comment est-ce que tu peux être à l’écoute de ton corps ?
N’hésite pas à noter tes pensées dans un carnet puis revient à cet article.

Nombreux sont les articles que j’ai écrits sur l’importance de ralentir et ses nombreux bienfaits.
J’espère qu’ils t’auront permis d’insuffler du slow dans ton quotidien pour te permettre de ralentir afin de cultiver ton mieux-être. Et inversement.
Car les deux vont de pair.

Prendre soin de soi

Des prises de consciences t’ont peut-être permis de voir qu’il était possible de ralentir. Cela t’a surement amené à souhaiter te recentrer.
J’attire ton attention sur le fait que se recentrer ne signifie pas s’autocentrer.
Cet art de vie Slow life invite à l’ouverture aux autres & à son environnement. Sans oublier une meilleure connaissance de soi. Et plus précisément à prendre soin de soi.
Si tu souhaites en savoir plus sur cette philosophie de vie, je t’invite à lire l’article via ce lien ici.

Cela peut paraître être inaccessible lorsque l’on constate à quel point le rythme effréné du quotidien réduit au néant le temps pour soi.
Pourtant, c’est essentiel de se tourner vers soi, de se reconnecter à soi.
Et cela passe par l’écoute & le respect de soi-m’Aime : ses besoins, ses envies, son rythme, etc

L’écoute est une marche supplémentaire vers une vie slow.

Pourquoi écouter son corps ?

Ou devrais-je dire pourquoi ne pas l’écouter ?
Dans nos sociétés modernes où nous avons constamment l’impression d’être dans un rouleau compresseur, c’est le mental qui domine.
Nous sommes constamment dans le mental avec des pensées qui ne cessent jamais. Plutôt que dans le corps, à l’écoute de nos ressentis physiques.

Pourtant, notre précieux corps est notre première maison. Le seule et unique lieu que nous habitons du début de notre vie jusqu’à la fin.
Il est essentiel d’en prendre soin & surtout de l’écouter régulièrement.
Dit ainsi, cela semble évident.

L’importance de s’écouter

Se (re)connecter à soi permet de connaitre ses limites pour oser dire STOP.
Dans l’écoute, on peut observer son état de fatigue, de stress, de surmenage, d’épuisement…
Cette (re)connexion à soi permet aussi d’être à l’écoute de son monde intérieur, de se (re)découvrir pour affiner la connaissance de soi. Et ainsi d’être plus conscient·e de ses besoins & envies réelles. Et ainsi de les respecter.
Une douce manière d’aller vers le chemin juste pour soi. Le chemin qui a vraiment du sens pour soi & de vivre en accord avec soi-m’Aime, avec les autres & son environnement.

Notre corps : un précieux messager

Notre corps nous envoie de nombreux signaux qui ne doivent pas être ignorés.
Être à l’écoute de son corps permet de prendre conscience de nos excès, quelque il soit.
Cela peut se traduire par ces petites tensions ressenties au niveau de la nuque, en début de journée. Et qui, si elles ne sont pas écoutées, par exemple, en s’offrant la possibilité de sortir de son écran en allant faire quelques pas pour se dénouer, finit par se transformer en crispation douloureuse en fin de journée.
Et cela n’est qu’un des symptômes parmi tant d’autres.
Bien souvent, ils se cumulent et font boule de neige si l’on ne prend pas le temps de les écouter & de s’en occuper.

Le ventre, notre premier cerveau

Les maux de l’esprit se fondent généralement dans le corps. On parle de somatisation
Notre ventre est d’ailleurs considéré comme notre second cerveau.

Et d’un autre côté, j’ai envie de dire que c’est faux. C’est le premier cerveau. Celui à qui nous devrions accorder une écoute toute particulière.
Voire principale afin de revenir au corps.

Savais-tu que lors du développement du fœtus, ce sont les intestins, le tube digestif qui se développe en premier ?
Puis, le cœur ? Et en dernier, le cerveau ?

Ça donne à réfléchir, n’est-ce pas ?
Surtout lorsque l’on sait que nous sommes dans une société où c’est tout l’inverse.

Le lien corps-esprit n’est plus à démontrer. Il est à valoriser.

Les bienfaits d’être à l’écoute de son corps

C’est un apprentissage continuel. Apprendre à écouter son corps est un moyen de :

  • se détendre
  • mieux se connaitre
  • mieux se respecter
  • ralentir la course quotidienne
  • renforcer son équilibre global

Notre corps, notre professeur

Notre corps a beaucoup à nous apprendre de nous-m’Aime. Notamment par les sensations qui émergent face ça une sensation et qui nous indiquent ce qui nous fait du bien ou pas.
Ne sent-on pas pleinement détendu après un fou rire ?
Ainsi, ton monde intérieur parle pour vous. Je vous invite à l’écouter ?

Concrètement, comment être à l’écoute ?

Écouter son corps, ne serait-il pas une invitation à revenir à la simplicité ?
L’écoute passerait-elle également par l’observation, une écoute fine & sensible ?
Une invitation à se relier à :

  • Ta respiration en observant les mouvements qu’implique ta respiration. Son amplitude, les endroits qui sont mobilisés dans ton corps.
  • Tes sens que sont la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat. Par exemple, en observant toutes les nuances de couleurs d’un coucher de soleil. Ou en se reliant tout particulièrement à son odorat en préparant un plat.
  • Tes sensations physiques qui peuvent être la chaleur, le froid, une lourdeur, de la légèreté ou encore des fourmillements. Par exemple, une tension avant un rendez-vous important ou une profonde détente en savourant un matcha latte et un carré de chocolat.
  • Tes émotions tant agréables que désagréables. Par exemple de la joie ressentie suite à un geste inattendu de bienveillance.

Pause réflexion

Tu rappelles-tu de ce que tu as noté en répondant à la question en début de lecture de cet article ?
Je t’invite à poursuivre la réflexion avec ce qui te vient suite à la lecture de mes partages et ces quelques questions :

Selon toi, pourquoi devrais-tu écouter ton corps ? Ou devrais-je dire : pourquoi ne l’écoutons-nous pas ou peu ?
ce serait quoi, écouter ton corps ?
Quand faudrait-il l’écouter ?
Comment faudrait-il s’y prendre ?

Je serais heureuse, si le cœur t’en dis, que tu me partages ton retour.
Au plaisir également d’accueillir ton retour, de te lire en commentaires.

? En attendant de se retrouver, au fil des saisons, prends soin de toi dans le respect & l’écoute de Ta Nature cyclique ainsi que celle de notre Terre Mère.

Flavia,

P.S : Si tu aimes ce que je partage & que tu penses que ça peut intéresser ou aider une autre personne :
Sème ~ s’Aime ? à ton tour en partageant mes articles.

2 réflexions au sujet de “Ce serait quoi, écouter son corps ?”

    • Hello,
      Totalement. C’est une nécessité pour être en mesure de respecter ses besoins, son ryhtme, etc
      Merci tout plein pour ton retour ?

Laisser un commentaire

Don`t copy text!