Bullet Journal : débuter

Aujourd’hui, je vais te parler d’un fabuleux outil que j’ai découvert, il y a déjà plusieurs années : le bullet journal (prononcé : « boulette » journal, anglicisme bonjour :p ). Un outil te permettant de garder une trace du passé, d’organiser le présent et prévoir le futur. C’est également et surtout un très bon outil personnalisable qui permet d’alléger son quotidien.

Qu’est-ce qu’un bullet journal ?

Le bullet journal, plus communément appelé bujo (contraction de Bullet Journal) est une méthode d’organisation et de planification des tâches élaborées par Ryder Carroll, digital designer New-Yorkais qui lui a permis de gérer son trouble de l’attention. Il a écrit un livre que je t’invite à lire.

Cet outil permet d’améliorer sa productivité, d’éviter la procrastination, d’être organisé, d’alléger sa mémoire et de pouvoir se concentrer sur ses objectifs. Bien plus d’un outil organisationnel que j’apprécie d’utiliser dans mon quotidien, le bujo est un magnifique support de développement personnel et d’expression artistique.

Pour qui et pourquoi un bullet journal ?

À tous : étudiant, salarié, entrepreneur, créatif, parents…. N’aie pas peur de te lancer. Pas besoin d’avoir forcément une âme d’artiste. N’oublie pas l’utilisation première de cet outil : reste minimaliste. Tu auras le bujo qui te ressemble afin de développer tous ces aspects :

  • Flexibilité : Combien de fois ai-je acheté un agenda classique en me disant : « je n’utiliserais pas çà », « il me manque çà » etc… Dans un bullet journal, je peux y faire apparaître uniquement ce dont j’ai besoin en fonction de la semaine et du mois. Rien n’est figé.
  • Centralisation : pouvoir réunir en un seul carnet les to-do lists, post-it égarés, comptabilité, planners…
  • Personnalisation : Ta seule limite, ton imagination. Que se soit du format, aux couleurs, support (classeurs, carnet, organizer…), dessins que tu souhaites faire.
  • Organisation : pouvoir organiser dans un seul carnet : le travail, l’école, la maison, les projets perso/pro, les voyages, les dépenses…
  • Ne plus procrastiner : permet de ne plus remettre à demain grâce aux listes et l’utilisation des clés que je vais aborder plus loin dans cet article
  • Mieux se connaitre : pour évoluer grâce aux trackers (sommeil, eau, humeur, yoga, méditation…)
  • Outil de développement personnel : met en avant notre personnalité, exprimer notre créativité, permet d’apprendre sur soi (par exemple, s’il y a une rature, composer avec) Se recentrer, aller à l’essentiel afin d’alléger son quotidien.

Comment commencer un bullet journal ?

Dans la théorie, il y a un certain nombre de pages qui composent le bullet journal : page générale (les clés et l’index). Puis des pages annuelles (calendrier), mensuelles et journalières. Mais encore une fois, rien n’est figé. À toi de tester et de voir ce dont tu auras besoin. Voici l’ordre des pages que l’on retrouve généralement dans un bujo :

  • Index : première page de ton bujo. C’est le sommaire te permettant de t’y retrouver en numérotant tes pages. Pour ma part, je ne le fais plus. Je ne l’utilisais jamais et oubliais de le faire.
  • Clés : C’est une légende pour organiser tes tâches. Je l’ai voulu volontairement très minimaliste pour ne pas me perdre dans de nombreux symboles. N’hésite pas à adapter tes clés à tes besoins. Il faut que çà te parle et te ressemble pour être à l’aise avec l’outil.
  • Calendrier annuel : prévisualisation de l’année pour planifier le futur
  • Les collections : te permet de suivre tes objectifs sur l’année : livres à lire, gratitude, anniversaires, nuancier des couleurs de vos feutres, film à voir, trackers, voyage à faire… Il m’arrive de rajouter également des pages de collections en cours d’année. Comme je te l’ai dit, rien n’est figé.
  • Page mensuel : une vue d’ensemble du mois qui va regrouper la page de garde, le calendrier du mois, les trackers ainsi que les jours / semaines

Quelques idées de présentations

Key Bujo – 2019
Page de garde – août 2020
Page mensuelle juillet 2020
Semaine juillet 2020
Collection Lecture
Tracker

Le matériel

Il y autant de réponses que de bujoteur. Sache qu’un simple carnet et un stylo suffit pour faire un bujo qui correspond à tes besoins. C’est une activité qui est loin d’être onéreuse. Tout le reste étant facultatif. Voici une présentation du matériel de base que j’utilise :

  • Carnet : Mes premiers carnets furent des « Leuchttrum1917 » Un grand choix de couleurs et possibilité de choisir l’option pointillé pour les pages. Puis, je me suis mise à chercher des couvertures qui ne sont pas en cuir. Je t’en parle très bientôt.
  • Feutres : Les Tombow sont les premiers feutres pinceaux que j’ai achetés. Ils durent très longtemps. Chaque feutre pinceau dispose d’une pointe fine pour des tracés précis et une large pointe pinceau pour les grands aplats. Idéal pour faire du lettering.
  • Règle : J’ai fait le choix d’une règle transparente et graduée
  • Crayon à papier
  • Gomme

Il y a énormément de matériel dans l’univers du bujo qui permet de gagner du temps et d’embellir vos pages : tampons, washi tape, stickers…

Carnet
Feutres Tombow
Tampons alphabet

Je tiens à préciser que je ne touche aucune rémunération vers les liens boutique de cette article. Ils sont justes là à titre indicatif.

Mon approche du bullet journal et ce qu’il m’a apporté.

J’ai toujours eu besoin de tout prévoir, anticiper, planifier au millimètre près. Avec le recul, j’ai pris conscience que cela me donnait l’impression de maîtriser ma vie. J’avais déjà mon idée bien en tête du déroulement de ma journée. Et si elle ne se déroulait pas comme je le pensais, çà me stressait. Il me fallait vite trouver une solution sans même penser à reporter les choses.

Je me rajoutais une pression énorme. D’autant que je ne notais rien : tout dans la tête. Bonjour, la charge mentale. Je cumulais les tâches sans prendre en compte la durée de chacune d’elles. J’en mettais toujours plus dans un temps imparti qui n’est pas extensible. Sans déléguais et demandais de l’aide m’étais difficile.           
        
On a tous le même nombre d’heures dans une journée. Le but n’est pas de se rajouter du temps. Mais bien, dans ce temps imparti de faire le choix de ce que l’on souhaite vraiment en faire.  
          
Depuis mon burn-out, j’ai eu une approche différente de mon organisation via le bullet journal. Au-delà de son aspect organisationnel, cet outil m’a permis de :   

  • Me décharger mentalement : J’ai commencé le bullet journal à une période où j’étais surbookée et un besoin de m’alléger mentalement, tout en laissant cours à ma créativité.
  • Me recentrer : Au début, j’ai voulu inclure toutes les pages que l’on pouvait y mettre, autant te dire que la préparation du bujo devint vite chronophage et ce ne fut pas un plaisir. Depuis je me concentre uniquement sur ce dont j’ai besoin, sans en sacrifier la créativité.     
  • Prendre conscience de la longueur de mes to-do list. 
  • Lâcher prise : Il s’agit d’un outil écrit à la main. J’ai appris à accepter mes erreurs et croyez-moi, j’ai eu dû mal, au début. Ce n’est pas grave, les erreurs font partie de notre quotidien. On s’adapte. Sautez une page ? Je fais un dessin ou inscrit une citation. Une page inutilisable ? J’imprime une photo sur la page ratée. J’ai gardé tous mes anciens bujo pour m’y replonger et constater l’évolution. Je n’ai clairement plus la même approche. L’important est de ne pas se focaliser sur les erreurs, et d’aller de l’avant !

Ce qu’il faut retenir

Un merveilleux outil organisationnel 100% sur mesure qui répondra à tout tes besoins en te permettant de laisser libre court à ta créativité.

J’ai voulu te partager une approche simplifiée de cet outil. Privilégie la simplicité et prend ton temps. Chaque nouvelle page est une page blanche où tu es libre de concevoir et de l’organiser comme tu le souhaites. Je le dis souvent pour chacun des thèmes que j’aborde ici, c’est avec du temps et de la pratique que l’on s’améliore. Soie patiente et bienveillant·e vis-à-vis de toi.

J’espère que cette article te permettra de t’approprier les principes de base. Et que tu puisse en faire un outil qui te ressemble, au service de ton bien-être. Et surtout que tu y prennes du plaisir.

D’ailleurs, je suis curieuse de savoir si tu as un bujo ? Dis moi tout en commentaire

En attendant de se retrouver pour un prochain article, n’hésite pas à t’inscrire afin de recevoir un peu de slow directement dans ta boite aux lettre.

Prend soin de toi.

Flavia,

4 réflexions au sujet de “Bullet Journal : débuter”

  1. Coucou, très sympat ton article !! Je suis une fan de bujo que j ai découvert pendant un moment difficile de ma vie et qui m a beaucoup aidé pour aller de l’avant ? je partage ton point de vue sur le fait de rester libre sur l application de la méthode et de ce que l on veut y mettre. Bonne journée ?

    Répondre
    • Bonjour Géraldine,

      Merci beaucoup de ton retour.
      Ça me touche ☺️

      Je voulais assez de photos pour illustrer. C’est plus parlant

      C’est également dans juste avant une longue période difficile que je me suis mise au bujo.
      J’espere avoir réussi à faire ressortir que cet outil n’est pas seulement une méthode organisationnelle. Il peut être un merveilleux support de développement personnel.
      Le bujo devient ce que nous sommes, ce dont nous avons besoins, ce que nous voulons. C’est là, tout son attrait ?

      Belle journée ?

  2. Quel bel article, bien construit et bien illustré ! C’est vrai que le bullet journal est un outil d’organisation hors pair et 100% personnalisable !
    Tes tampons sont vraiment magnifiques, j’ai un gros coup de cœur pour eux ! ?
    Hâte de voir tes prochains posts Instagram sur le bujo !

    Répondre
    • Bonjour Amandine,

      Merci beaucoup 🙂
      Je suis ravie que cet article te plaise.

      Effectivement, c’est toute la richesse de cette outil : la personnalisation. Il y aura autant de bujo que de bujoteur.

      Je t’avoue que ces tampons sont également un coup de cœur.
      Et la boite ?

      N’hésite pas à t’abonner à #slowleaf_bujo pour retrouver plus facilement les posts sur ce thème ?

      Belle journée?

Laisser un commentaire

Don`t copy text!