L’automne : une saison qui invite à ralentir.

Aujourd’hui, j’aimerais te parler de l’automne. Cette saison qui invite à ralentir en douceur. Une invitation à commencer à mettre du slow dans ton quotidien.

Le but n’est pas de se mettre à l’arrêt. C’est d’apprendre à décélérer. J’ai abordé dans l’article « Slowlife : l’importance de ralentir et ses bienfaits » que ralentir permet d’être dans l’instant présent en abordant le temps d’une manière différente. Cela permet d »être » plus à l’écoute de ses besoins et d’y répondre. Et l’automne est la saison parfaite pour s’initier à l’art de ralentir.

L’automne, une saison douce & apaisante.

Après un été dynamique et en mouvement, l’automne nous prépare à rentrer dans l’hiver. La fraîcheur s’installe doucement.

Le soleil se fait plus doux. Les arbres se parent de couleurs chaudes et flamboyantes. Le ciel offre de magnifiques couchers et levers de soleil teintés de couleurs réconfortantes. La vie ralentit, les journées sont encore ensoleillées. La terre se prépare à recevoir les feuilles mortes tombantes des arbres qui vont nourrir un humus pour fertiliser les nouvelles pousses.

Les animaux se préparent également à ce changement de rythme. Selon les espèces, certains d’entre elles vont migrer pour fuir le froid et le manque de nourriture, d’autres hiberneront. Et pour la plupart d’entre eux, le régime alimentaire et de rythme de vie changera également.

Tout est cyclique. Et nous le sommes aussi. La nature en est un merveilleux rappel. Chaque saison apporte des changements pour lesquelles nous (ré)apprenons à nous y connecter afin d’apporter de l’harmonie dans notre quotidien.

L’automne est la saison du changement qui se prépare doucement. Une saison intermédiaire qui nous invite à ralentir en douceur et se recentrer pour préserver cette énergie acquise. Et se préparer à l’hiver.

Ralentir et donner de la valeur à la lenteur c’est remettre l’équilibre dans sa vie. Changer de direction dans les meilleurs conditions, en prenant son temps, en ralentissant. 

À contre-courant de l’invitation de l’automne.

Ce rythme a contre-courant que nous maintenons durant toute l’année, au fil des saisons, perturbent notre équilibre. Intensifiant, cette déconnexion à la nature, au vivant. Ce qui nous entoure.

Bien souvent, nous nous mettons en pause forcée durant l’été. Une saison qui invite au mouvement, à l’énergie. À notre retour de congés, alors que la nature intériorise et ralentit, nous sommes poussé(e)s, à contre-courant, par les activités débordantes de la rentrée.⁠

Nous nous sentons épuisés en fin d’année. Ce décalage peut entraîner des sensations de fatigue et de lassitude.

Vivre en harmonie avec la nature et nos besoins demande une certaine adaptation. Après l’été qui invite à s’ouvrir vers l’extérieur. L’automne nous invite à nous recentrer sur soi. Voir l’automne comme une période de transition afin de préparer l’hiver.

Comment vivre pleinement cette transition que nous offre l’automne.

Bien consciente que ralentir quand tout nous pousse à faire le contraire peut sembler inaccessible, ce que je te propose est d’introduire des bulles de douceur dans ton quotidien afin de cultiver une harmonie en préserver ton énergie afin de finir l’année sereinement.

Ralentir

Ralentir son activité au moment de la «  rentrée », par l’instauration de pause Slow. Introduire dans ton quotidien des moments correspondant au rythme de la saison. Des pauses qui permettent de se reconnecter à soi et à la nature / la saison.

Cela peut être des balades en forêt pour profiter des doux rayons du soleil. Prendre le temps de marcher en conscience lentement invitant à la contemplation et l’introspection.

Se préparer une boisson réconfortante. Laisser infuser son thé. Laisser infuser, rien que de le dire en conscience, tu comprends qu’il faut du temps pour apprécier ce qui se prépare. Pour ensuite, prendre le temps de se poser et savourer ta boisson sous un plaid avec un livre de ton choix.

Ralentir permet d’être dans le moment présent, permettant de (re)trouver cette capacité à être à l’écoute de soi et de ses besoins. Trouver son équilibre, être à l’écoute de son rythme.

Se recentrer

Faire du tri, en rangeant chez soi, en (ré)organisant.

Oui, tu sais ce fameux ménage de printemps. Si tu observes la nature, elle ne fait pas son ménage au printemps. La vie s’éveille au printemps d’un long sommeil récupérateur. Tout commence à cette saison. Un renouveau qui opère car durant l’automne l’acceptation de laisser partir ce qui se termine à été fait. En vue de préparer l’hiver et mettre en place un repos nécessaire.

Prendre ton temps, se recentrer te permet de prendre du recul, d’accueillir, de créer du vide. Un vide qui laissera place à la nouveauté, une fois le printemps venue. Tout est cyclique, comme je te le dis souvent. Une fois revenu à l’essentiel, profiter ensuite d’une vie plus calme.

Préserver son énergie

En préservant son sommeil.

Le rythme est maintenu, voir s’accélère. Les journées sont moins longues et nos tâches quotidiennes empiètent sur le temps de sommeil. Le tri, une fois fait permettant de se recentrer sur l’essentiel, ton planning s’en trouve allégé. Cela te permettra de t’instaurer, par exemple une pause Slow avant le coucher. Nous sommes tous différents concernant le temps de sommeil minimum dont nous avons besoin. Tout ce que tu mettras en place durant l’automne sera l’occasion de découvrir ce dont tu as besoin en quantité de sommeil.

Tu peux également t’instaurer des siestes ou sans pour autant dormir, des moments de calme.

L’automne : un équilibre à trouver pour accueillir la prochaine saison.

Chaque saison apporte sa propre énergie qui interagit avec notre organisme. Cette énergie va amplifier nos humeurs, nos émotions. Etant parfois à l’origine de déséquilibre que l’on ressent plus ou moins fort selon les personnes : impression de fatigue, coup de mou, tristesse, mélancolie… Sans oublier que d’autres rythmes / cycles jouent également leurs rôles en parallèle (lune, menstruations…) J’y reviendrais dans d’autres articles.

Les saisons ont une influence sur notre corps, nos émotions, notre psychique. Lorsque nous sommes à contre-courant, nous sommes dans la lutte perpétuelle plutôt que dans l’être.

Mon souhait est de réussir à te transmettre à travers mes accompagnements & partages, des habitudes, des outils de compréhension de ton être afin de t’aider à te reconnecter à ces rythmes / cycles qui rentrent quotidiennement en interaction avec nous. T’aider à trouver cet équilibre qui t’est propre, adaptable à ton environnement, tes besoins.

Je t’invite à prendre le temps de ressentir ce qui résonne pour toi. Si tu ne ressens pas le besoin de ralentir, c’est ok. Prend ce qui résonne et laisse ce qui n’est pas. À toi de tester et surtout « être » à ton écoute. Fais-toi confiance. Ce qui est juste sera ok pour toi.

J’espère qu’à travers cet article, je pourrais te permettre de ne plus subir et de vivre pleinement cette saison qu’est l’automne. (Re)découvrir l’automne comme une période de transition invitant à ralentir et/ou se recentrer et se reconnecter à l’essentiel, aux plaisirs simples. T’approprier cette saison afin d’accueillir la saison suivante : l’hiver, en harmonie, en équilibre physique et mental.

Si cet article t’a plu et t’aide, je t’invite à me partager ton retour en commentaires et le partager autour de toi.

En attendant de se retrouver pour un prochain article, prend soin de toi.

Flavia.

2 réflexions au sujet de “L’automne : une saison qui invite à ralentir.”

  1. Bonjour Flavia,

    Merci pour cet article si doux.

    Tu mets le doigts sur quelque chose de très important quand tu fais remarquer que nous vivons trop à contre-courant des rythmes et énergies de la nature. Je trouve aussi que l’été est le moment pour faire le plus de choses possibles et l’automne le moment d’encore plus prendre soin de notre besoin vital de sommeil. L’idée que le ménage d’automne est plus pertinent me parle aussi. C’est drôle, je viens de faire ça chez moi !

    J’ai vraiment appris à aimer l’automne ces dernières années. C’est le moment de nous réfugier à nouveau chez nous et d’écouter nos besoins et ceux de nos proches.

    Merci pour le partage.
    Isabelle

    Répondre
    • Bonjour Isabelle,

      Je suis ravie que mon article te plaise et te parle.
      Chaque saison joue son rôle et nous apporte des bienfaits.
      Ainsi qu’une belle harmonie sur l’ensemble de l’année.

      Merci pour ton retour et ton commentaire, Isabelle.

      Je te souhaite une douce journée.

Laisser un commentaire

Don`t copy text!