Du rêve à la réalité

Tu l’as certainement remarqué si tu me suis sur mon compte pro Instagram, il y a eu de gros changements qui se sont mis en place. Dans le cas contraire, je vais t’expliquer à travers les prochains articles, durant ce mois de novembre, chronologiquement ce qui m’amène à ces changements.
Avant de parler de l’avenir de Slow Leaf, revenons à la racine des choses et du cheminement du rêve à la réalité.

Pour remettre le contexte

Je partageais notre façon de cultiver un art de vie Slow & Nature, depuis plusieurs années sur Instagram.
J’y montrais déjà timidement certaines de mes créations. Je n’osais pas encore partager cette part poétique présente en moi. Et la Nature quant à elle avec toute sa place.

Tout ce contenu n’est plus. Instagram a supprimé mon compte @slow_leaf, il y a environ 2 ans. Je ne sais plus précisément quand. J’ai décidé de laisser ça derrière moi et d’avancer comme je l’ai écrit dans le 1er post de mon nouveau compte @slow_leaf.flavia : « je ne pars pas de zéro. Je continue mon chemin »

En parallèle, au fil des années, notre envie de partir pour réaliser notre rêve de vivre au cœur de la Nature était de plus en plus présent. Ainsi que mon envie de contribuer, transmettre autrement, en créant mon propre chemin. Je commençais déjà à développer mon idée d’entreprise. Nous commencions à nous renseigner & préparer notre départ, sans savoir quand, nous sauterions le pas.

La question qui revenait souvent : pourquoi attendre d’être à la retraite s’il y a ne serait-ce qu’une infime possibilité de le vivre, maintenant ? Bien conscient que le chemin ne serait pas facile.

L’un des éléments déclencheurs : mon burn-out en 2017.
Puis, je dois l’avouer, le premier confinement a joué un rôle dans notre prise de décision.
Nous voilà décidés : création de mon entreprise & installation au Portugal.
Nous vendons notre appartement & nous nous lançons dans l’aventure après avoir pris le temps de finaliser nos recherches, se préparer & amorcer ce changement de vie afin de nous rapprocher, au mieux possible de la vie, que nous souhaitons vivre. Le camion de déménagement partit en amont, nous voilà sur la route en direction du Portugal. Nous sommes arrivés, le 25 décembre 2020, au soir. Une date qui pour nous n’est plus uniquement synonyme de noël.

Du rêve…

Plus nous parlions de notre rêve quotidiennement, plus je commençais, en parallèle, à visualiser, penser, réfléchir mon idée d’entreprise qui s’épanouirait pleinement, en même temps que l’éclosion de notre projet commun. Nous étions très optimistes. Nous allions rapidement :

 Trouver un terrain pour y construire une maison en bois écologique et y développer un jardin-forêt ainsi que des plantes médicinales, une micro-ferme, etc. ? Et depuis ce lieu, je pourrais poursuivre pleinement de donner vie à mes créations artistiques, littéraires/poétiques, vendre des graines, etc.

C’est avec tout ceci présent dans mon cœur que j’ai créé Slow Leaf. La Nature, la créativité & la poésie sont présentes dans ma vie & c’est ma manière de sensibiliser & transmettre mes connaissances. Ainsi que l’importance de prendre soin du Vivant sous toutes ses formes : de soi vers les autres & la Terre.

… À la réalité

Aujourd’hui, nous n’avons pas encore notre terrain.
La réalité a été bien différente de ce que l’on s’était imaginé sur certains points. Même en essayant d’imaginer divers scénarios. Cela permet de garder à l’esprit que l’on ne peut tout prévoir. Et pourtant, nous avons continué & continuons d’avancer. Ce cheminement nous a amené à nous questionner sur nos choix, nos actions.
?? Étions-nous dans la persévérance ou de l’acharnement ?
Comment faire la distinction ?

C’est ce que je te partage dans cet article que tu peux retrouver en cliquant ?? ici.

En attendant

Est-ce que toi aussi, tu t’es déjà retrouvé dans une situation où tu as été amené à te demander :
?? Dois-je persévérer ?
Comment est-ce que je sais que c’est sain de poursuivre dans ce sens ?
Ne serait-ce pas de l’acharnement ?
Comment je peux savoir si je m’acharne ou si je persévère ?

Je serais heureuse, si le cœur t’en dis, que tu me partages comment tu te sens ?
Au plaisir d’accueillir aussi ton retour, de te lire en commentaires?.

? En attendant de se retrouver, au fil des saisons, prends soin de toi dans le respect & l’écoute de Ta Nature cyclique ainsi que celle de notre Terre Mère.

Flavia,

P.S : Si tu aimes ce que je partage & que tu penses que ça peut intéresser ou aider une autre personne :
Sème ~ s’Aime ? à ton tour en partageant mes articles.

Laisser un commentaire

Don`t copy text!